Mes tweets.

Publié par François Champel

Ce blog est très largement apparenté à un compte Twitter et à un compte Facebook :

Précisions techniques élémentaires :

  1. Un certain nombre d’articles se présentent comme une suite de « tweets » (courtes phrases d’un maximum de 40 caractères…) tournant autour du même sujet principal, indiqué par le titre ;
  2. Chacun des tweets des articles concernés, peut faire l’objet du lancement d’un message paraissant à la fois sur Twitter et sur Facebook… Ce lancement est effectué par une décision individuelle de l’administration de ce compte - c’est-à-dire moi-même… (Ce, à une exception près, car le ou les tweets du début d’article font l’objet du lancement automatique décrit ci-dessous…) ;
  3. Rédigés soit sous forme classique, soit sous forme d’une suite de tweets, les articles font  l’objet d’un message paraissant à la fois sur Twitter et sur Facebook ;
  4. Inversement, on peut accéder à ce blog à partir de chacun de ces deux comptes. (Mais, dans ce sens, rien n’est automatique : il faut que le visiteur de l’un ou l’autre de ces deux réseaux sociaux clique sur un lien - correspondant à l’adresse du blog -  cncsvp.com - lui permettant d’accéder directement au blog…) ;
  5. En principe, Twitter et Facebook proposent des messages identiques. (Toutefois, compte tenu de la faculté pour Facebook d’émettre des messages plus longs, on pourra parfois soit ajouter une suite  à un message commun, soit proposer un message totalement indépendant…)
  6. En principe, le blog et les comptes Twitter et Facebook sont indépendants (ils peuvent notamment aborder des sujets différents), mais, en fait, ils sont largement apparentés. Ils le sont 1°) parce qu’ils sont écrits par le même auteur, 2°) parce qu’ils se complètent de manière heureuse… (d’une part, les deux réseaux sociaux permettent de faire connaître le blog ; de son côté, le blog peut apporter des développements complémentaires aux messages très simples émis sur Facebook et Twitter) ;

 

Comment il faut comprendre les tweets et les messages de Facebook :

  • Evidemment, chaque tweet correspond à une idée à laquelle son auteur croit sincèrement… Cependant, celui-ci la considère 1°) comme une expression simplifiée de sa pensée (à propos de laquelle il devrait apporter de nombreuses nuances…) 2°) comme un état de son opinion au moment de sa rédaction. A partir de laquelle il peut évoluer, soit sous l’influence de son évolution intellectuelle autonome, soit, dans la mesure où ils les considèrent comme justifiées, par la prise en compte des observations de ses lecteurs…
  • On comprend dans ces conditions, que les tweets ne doivent pas être compris comme des vérités supposées, mais comme des propositions (et, éventuellement, comme des provocations !) Très loin de vouloir faire adopter un certain corpus d’idées pour leurs lecteurs, leur but essentiel consiste à faire réfléchir personnellement les lecteurs en fonction de leurs réactions face aux affirmations qui leur sont proposées.
  • Ceci dit, pour être totalement explicite, croyant en la valeur de ses idées, l’auteur de ces petits textes, souhaite qu’elles soient adoptées par leurs lecteurs… Cependant, il préfère largement un rejet sincère plutôt que l’adoption des idées auxquelles il croit personnellement (d’ailleurs, il le sait toujours contestables…) Il ne s’agit pas d’amener les autres à penser comme lui, mais de servir la valeur suprême à laquelle il croit, celui de la liberté de chaque personne.
  • Au total, ces tweets ont deux buts : celui de faire réfléchir personnellement les lecteurs et, grâce à leurs observations, celui de faire progresser la pensée de leur auteur - et éventuellement de l’infléchir… -.
  • Dans leur variété, tous ces tweets reflètent bien sûr la conception centrale de leur auteur… Que par honnêteté intellectuelle (ou plus précisément par honnêteté à l’égard de ses lecteurs…) il doit expliciter de manière parfaitement claire. Je suis chrétien et plus précisément catholique… En très grande partie, mon inspiration profonde provient sans doute de mon adhésion vivante à cette manière de concevoir la vie et le monde… Mais cette particularité n’empêche pas du tout une compréhension mutuelle avec ceux qui ne partagent pas ma foi… Elle ne s’y oppose pas parce que, dans ce blog, je ne me réfère jamais aux données de ma foi, mais seulement à ce qui constitue la raison commune à tous les hommes, croyants et incroyants. Pour les incroyants à l’esprit ouvert, loin de constituer un obstacle, en ce qu’elle est différente de la leur, dans leur cas, mon inspiration générale donne à mes textes à un intérêt supplémentaire… (Pour être franc, je crois que ceux qui n’ont pas compris cela, peuvent être taxés soit de sectarisme, soit tout simplement de sottise. (Pour pouvoir m’exprimer de manière plus complète auprès des de ceux qui partagent ma foi, je créerai - à une date indéterminée… -  un autre blog  destiné à exprimer –  fraternellement, j’espère - mes vues particulières -souvent critiques…– susceptibles de les intéresser).

 

Ambiance et attitude à l’égard de la société :

 

  • Dans leur variété évidente, les tweets traduisent une ambiance psychologique personnelle, qu’il est intéressant de connaître avant de se mettre à en prendre connaissance… (Pourquoi se laisserait-on influencer par une attitude pessimiste d’ailleurs contestable ?) En ce qui me concerne, je ne peux résumer mes sentiments par un seul mot du genre : « optimisme » ou « pessimisme » ; les deux me sont à la fois nécessaires et insatisfaisants (« insatisfaisants » dans la mesure où ils laissent entendre une appréciation exagérée par rapport à la réalité)… En réalité, je suis très critique à l’égard de la société en général - et plus encore - telle qu’elle se présente - à celle dans laquelle nous vivons depuis un certain nombre d’années… (Par contre, sans ne rien préjuger de précis, je ne suis pas pessimiste quant à son avenir…) Inversement, quoique sans illusion, j’ai une grande confiance dans la capacité des personnes  à comprendre les situations dans lesquelles elles vivent, et, à partir de là, à évoluer favorablement… Quand je considère la société telle qu’elle est actuellement, je la vois sous l’influence de mon intelligence ; mais, dans le même temps, convaincu de la présence en elle d’hommes de valeur, je la regarde avec espoir et conviction. (C’est d’ailleurs ce contraste qui me donne l’énergie pour écrire comme je le fais…) Pour être plus précis, je dois dire que ma confiance dans la possibilité d’évolution positive de la société repose sur mon appréciation très favorables sur les qualités profondes des hommes… (Mon appréciation n’est pas celle de Rousseau… mais, en un sens, elle y ressemble un peu…). Cette façon d’apprécier la réalité sociale crée en moi un sentiment de sérénité - qui me permet de surmonter les sentiments de découragement que l’on peut éprouver lorsque l’on regarde la réalité autour de nous…
  • J’aimerais que ces tweets constituent une occasion de nouer des amitiés - des amitiés fondées sur la recherche fraternelle d’une vérité qui nous concerne tous.

 

Mon attitude générale :

 

  • Je tiens à m’exprimer avec une très grande franchise… Je le ferai parfois en dénonçant des attitudes taboues - a en allant jusqu’à mettre en cause les valeurs supposées sacrées de notre société… Je ne le ferai pas sous l’influence d’une agressivité qui n’est pas du tout la mienne, mais sous celle de mes sentiments et de mes convictions… Pour me juger à mes propres yeux - et aussi bien me faire comprendre - je pense à la formule tout à fait vraie -et trop souvent oubliée – « qui aime bien châtie bien » (dicton qui mériterait d’ailleurs d’être commenté pour éviter les possibles interprétations erronées…)
  •  

Remarques :

 

  • Les premiers articles de ce blog et les tweets tournent surtout autour des questions de la politique… mais cela ne tient qu’aux circonstances temporelles dans lesquels ils ont commencé à être rédigés [celui des élections nationales de 2017]. En réalité (comme l’indique d’ailleurs le nom du blog – cncsvp.com, « conceptions non conformistes sur la société la vie et la politique »), la politique ne constitue qu’une partie - d’ailleurs secondaire - des préoccupations de ce blog et de celle des réseaux sociaux associés…
  • Les nombreux tweets qui seront émis progressivement (d’ailleurs de manière plus ou moins aléatoire…) présentent incontestablement un caractère très inégal (ils correspondent à des préoccupations importantes ou très importantes - ou quelquefois anodines ! - Mais, entre amis [pour se faire plaisir à soi-même et aux autres], il est bon de ne pas être toujours trop sérieux… C’est, je crois comme cela qu’il faut vivre… Car mon écriture est pour moi une façon de vivre…
  • Je dispose actuellement (à la mi-juin 2017) d’un stock d’environ 200 tweets que j’ai écrits en quelques jours (précision destinée non pas à me vanter – stupidement ! - mais à faire comprendre l’ambiance dans laquelle j’écris…) A intervalles plus ou moins réguliers, je puiserai dans ce stock (parfois en modifiant les tweets ressortis…) (L’existence de cette réserve fait que, si je devais mourir bientôt, mon œuvre - si l’on peut s’exprimer ainsi… - pourrait être poursuivie… Quoi que nous écrivions, quoi que nous fassions, nous ne représentons jamais qu’un moment dans une longue évolution…) Cependant il va de soi que mes tweets seront toujours ceux qui - déjà écrits ou encore informulés - me viendront à l’esprit au moment où je les publie…
  • Selon l’usage et la législation, je garde la propriété intellectuelle de ces textes, mais j’autorise ceux qui le souhaiteraient à les diffuser librement (sous la seule contrainte d’indiquer clairement leur provenance- de préférence en citant l’adresse de mon blog cncsvp.com)

Publié dans Philosophie