« Vote utile » et « vote hostile » (suite pour l’issue de la présidentielle en cours…)

Publié le par François Champel

L’article d’hier a montré l’absurdité (et l’efficacité totalement illusoire !) de ce que beaucoup considèrent  - à tort ! – comme « un vote utile » et qui, dans certains cas, est en réalité un vote « hostile ».

Dans la campagne actuelle, on se trouve précisément dans ce cas d’exception. Beaucoup, en effet, envisagent de voter MACRON - qu’ils n’apprécient pas particulièrement -  dans le but d’être plus sûrs d’éliminer Marine LE PEN au second tour  (selon le procédé qu’ à tort  ils appellent « vote utile) - et qui est en réalité « un vote hostile »).

Ce comportement est absurde pour les raisons exposées dans l’article d’hier… En l’occurrence, Il l’est d’ailleurs d’autant plus que si Madame LE PEN se trouve présente au second tour, il est certain qu’elle sera éliminée, aussi bien face à François FILLON que face à Emmanuel MACRON… A cela, les géniaux partisans du faux « vote utile » n’y ont pas pensé… mais, pour eux, ils auront bien agi, parce qu’ils auront suivi (intelligemment bien sûr !) les consignes des commentateurs qui se disent opposés au Front National – et qui sont en réalité  des partisans cachés d’Emmanuel Macron !

Ceux qui désirent se défendre contre cette manœuvre (intelligente de la part de ceux qui l’ont conçue, et absurde de celle des électeurs qui s’y laissent prendre !) devraient l’expliquer aux électeurs  maintenant qu’il en est encore temps (jusqu’à demain vendredi pour les candidats et jusqu’à après demain Samedi pour les journalistes !)

Si MACRON devait l’emporter, ce serait grâce à ceux des partisans de François FILLON, qui, au lieu de revenir au bercail,  se seraient laissés prendre au piège… (Autrement dit à cause des électeurs certes bien intentionnés, mais très mal inspirés et en fait des traitres à leur camp et à leurs idées !)

On verra bien ce qui arrivera (pour la prospérité ou le déclin de la France dans les cinq prochaines années  - et, malheureusement,  dans la foulée, pendant encore longtemps…) on verra si c’est l’intelligence ou la sottise qui l’aura emporté…

Dans l’avant dernier article on a vu que logiquement François FILLON avait toutes les chances de se trouver en deuxième (ou même peut-être en première) position. Je dois reconnaître que j’ai alors négligé de prendre en considération l’éventualité du vote hostile… Les partisans de François FILLON ont donc tout intérêt à aller aux urnes dimanche prochain !

Publié dans vote utile, Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article