Suis-je déçu par le résultat du premier tour ?

Publié le par François Champel

 

Ceux qui n’ont pas lu avec attention l’intégralité de mes articles ont compris que j’étais favorable à l’élection de François Fillon… et ils ont raison ! Mais ceux qui ont remarqué certaines de mes réticences exprimées à plusieurs reprises comprendront que ma déception est relative… Pourquoi ? Parce que ma préférence pour François Fillon ne signifiait pas de ma part une satisfaction totale sur son programme, mais seulement que, parmi les autres candidats, c’était, à mon avis, le meilleur…

Quel est désormais ma position à l’égard de François Fillon ? Je comprends parfaitement que, dans l’immédiat, il veuille se considérer comme un simple militant… Cependant, je crois qu’il a de grandes chances de réapparaître au plus haut niveau dans la vie politique française… Pour le désavantage ? ou pour l’avantage de notre nation ? Je n’en sais rien ! Cela dépendra de lui ! De sa capacité à tirer un enseignement de son échec actuel… D’ailleurs, dès maintenant, il peut commencer à en trouver la raison profonde… qui, au fond est assez simple à définir en quelques mots : il a échoué parce que son programme était un programme de gouvernement, et non pas un programme de présidence ! (Alors qu’il en était encore temps, je lui d’ailleurs écrit une lettre - avec la mention « lettre personnelle » - qu’il a lue ou n’a pas lue ! - dans laquelle je lui disais que, pour être élu, il fallait dépasser le simple niveau d’un programme de gouvernement… - ce qu’il n’a pas su faire…)

Ce que je souhaite ? C’est que François Fillon approfondisse et élargisse sa pensée pour proposer des solutions politiques correspondant aux vrais besoins des Français… S’il décide de le faire et parvient à avoir une vue profonde et réaliste, son expérience et son caractère devraient pouvoir constituer des atouts précieux pour notre pays…

Remarque essentielle : le vœu que j’exprime à propos de François Fillon n’a rien d’exclusif : il s’adresse aussi bien à tout homme, doué pour la politique, qui se montrerait capable de réfléchir suffisamment pour proposer un vrai destin pour notre pays, et de s’y engager…

Quant à moi, simple citoyen sans référence, dans les jours et les mois qui viennent, je compte faire part de mes pensées dans le domaine de la politique… Comme je le dois, je le fais avec l’ambition d’être utile, mais sans prétention ! En laissant à mes lecteurs le soin de juger du réalisme - ou de l’irréalisme… - de mes vues (car on est très toujours très mauvais juge de soi-même…) Suis-je un naïf ? Peut-être… mais comme je n’en suis pas totalement certain, je décide d’agir comme si je n’étais pas… A bientôt !

Publié dans Politique

Commenter cet article