12 – « Affaires Fillon » : classement des attitudes des Français…

Publié le par François Champel

Dans la campagne actuelle, face au scandale Fillon, il y a évidemment bien des manières différentes de classer les attitudes des Français.  Parmi toutes celles possibles, j’en proposerai une, présentée de la manière schématique que voici :

 

Au titre de l’attitude générale des gens, il y a :

Ceux qui se passionnent … et ceux qui sont indifférents…

Ceux qui se laissent impressionner par la puissance de la rumeur …  et ceux qui veulent réfléchir…

Ceux qui qui avalent tout ce qu’on leur dit… et ceux qui se montrent méfiants…

ceux qui font confiance aux élites… et ceux qui s’en méfient

ceux qui se réjouissent en secret... et ceux  qui se désolent bruyamment (ou font semblant de se désoler…)

ceux qui ne n’évolueront jamais dans leurs opinions… et ceux qui sont capables d’entendre les arguments de la partie adverse…

 

 

 

Au titre de la naïveté , il y a :

ceux qui croient que tout est simple…. Et ceux qui savent que la réalité est complexe…

ceux qui croient qu’enfin dans un acte de justice vertueuse, menée par le canard enchaîné et par la « Justice », il s’agit de punir un homme…  sans se rendre compte qu’en réalité l’objectif véritable - et évident - consiste à démolir un camp adverse (dont, il y a un peu plus d’un mois, on disait qu’il était sur d’accéder à la victoire…)

Au titre des pseudo-vertueux, il y a :

ceux qui croient tout ce qu’on leur affirme dès lors qu’on accuse quelqu’un de malhonnêteté…

Au titre des méthodes de raisonnement, il y a :

ceux qui ne savent pas faire le tri entre les doutes et les certitudes… et ceux qui, dans le doute, préfèrent faire confiance aux faits incontestables (comme, par exemple, contrairement aux habitudes et à l’attitude prise pour l’affaire Cahuzac,  l’extraordinaire rapidité avec laquelle la « Justice » s’est saisie de l’affaire… ou encore cette fameuse convocation de Fillon, comme par hasard,  programmée deux jours avant la date limite du dépôt des candidatures à la Présidence de la république… )

Au titre d’une question de culture,:

Il y a ceux qui ne se souviennent plus des précédents historiques, où l’on a vu le comportement abject d’une importante partie des élites en place… et ceux qui se souviennent des affaires du genre Dreyfus et Roger Salengro…

Il y a ceux qui croient que, dans le monde - comme dans les westerns ! - il y a deux camps : celui des gentils et celui des méchants… et ceux qui connaissent la nature humaine et sa complexité… (et ce qu’on peut en attendre !)

Il y a ceux qui reprochent à Fillon d’avoir dit qu’il était honnête - alors que, selon eux , ils ne l’étaient pas… et il y a ceux qui savent que l’honnêteté - pour Fillon comme pour tout le monde – est une notion très relative et toujours très insuffisante (à propos de laquelle l’accusé devrait pouvoir s’exprimer - chose qui supposerait qu’il ne soit pas rejeté d’avance par les auditeurs fanatisés et chauffés à blanc par les organes d’information du canard et de la télévision…

Au titre de l’Intelligence, il y a :

ceux qui focalisent leur attention sur le passé et ne voient pas que la seule vraie question - infiniment plus importante - est celle de l’avenir de notre pays

ceux qui ne sont pas capables d’établir une hiérarchie des aspects à prendre en considération…  et ceux qui capables de le faire,  déterminent leur attitude en conséquence…

Au titre de l’immoralité, il y a :

ceux qui, par tous les moyens - honorables ou honteux… – veulent faire élire leur candidat préféré… et ceux, hélas bien trop peu nombreux… -  qui ont un certain désir de ne pas aller trop au-delà des règles admises par la société…)

 

Il y a ceux qui comprennent trouvent tout de travers…

Il y a ceux qui croient qu’il s’agit simplement de punir un homme ! et d’Infliger une juste sanction à l’auteur d’un comportement regrettable… et ceux qui devinent l’origine de l’opération et en comprennent les intentions et la nature exacte …

Il y a ceux qui croient qu’enfin dans un acte de justice vertueuse, menée par le canard enchaîné et par la « Justice »,  il s’agit de punir un homme et ne se rendent pas compte qu’en réalité l’objectif véritable et évident consiste à démolir le camp adverse (dont on disait qui il y a un peu plus d’un mois qu’il était sûr d’accéder à la victoire…)

 

Au titre de l’absence de compréhension profonde, il y a :

Ceux qui ignorent la règle permanente de l’opposition entre les leaders et les citoyens ordinaires : comme toujours entre ceux qui manipulent les autres et ceux qui se laissent manipuler…

ceux qui ne voient pas le sabotage délibéré du débat nécessaire au bon fonctionnement de la démocratie… et ceux qui en sont conscients…

ceux, oublieux de la division du pays à la suite du traitement maladroit du pouvoir socialiste sur une question essentielle pour des millions de Français (cf. la manif pour tous) qui ne pensent pas à la possibilité dans les cinq années à venir d’une réaction durable d’une importante partie de l’électorat, qui amènera des contingents supplémentaires de français à contester  un pouvoir acquis de manière malhonnête.... et, contesteront la légitimité du pouvoir en place, et, à l’occasion de troubles divers, mettront de l’huile le sur le feu… (Ils ne pensent pas que l Front National en ressortirait renforcé… )

Il y a ceux qui ne voient pas qu’à l’impossible programme d’une gauche désunie, toute confrontation avec un programme très précis du parti opposé était condamnée d’avance et que la seule solution consistait à détourner  l’attention des Français et de placer le débat au niveau de la passion populaire…

Il y a ceux qui ne comprennent pas - méthode très facile !– l que les attaquants exploitent les sentiments hostiles à la classe politique et qu’ils veulent détourner l’attention sur un homme - qui n’est, en réalité, qu’un responsable parmi d’autres ;

il y a ceux qui ne comprennent pas que les élites accusatrices se moquent d’eux et exploitent leurs sentiments sincères– et justifié - de la justice,

Il y a ceux qui (comme  Bruno LEMAIRE) critiquent les contradictions de Fillon (alors que pratiquement tous les hommes politiques  - y compris sans doute Bruno Lemaire lui-même - se contredisent en permanence… et ceux qui savent que cela, tout en étant  regrettable, est infiniment loin de présenter l’essentiel de la question !

 

On pourrait continuer la liste… mais je me bornerai à écrire ce soir ces quelques remarques élémentaires

¤

Comment devant de telles évidences, se fait-il que tant de Français « se fassent avoir » par un coup monté, dont tout esprit réfléchi devrait comprendre la nature et les objectifs ?

 

Quelle affreuse comédie que connaît notre pays en cette année 2017.  Comédie dont les conséquences morales et politiques, - malheureusement pas dénoncées par les commentateurs politiques en vue - risquent d’être dramatiques pour l’avenir de notre pays.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Si vous le voulez, en moins de 10 secondes, vous pouvez exprimer votre réaction

Vous pouvez le faire en utilisant les lettres « a » en cas d’accord, ou « d » en cas de désaccord (ou encore le point d’interrogation (« ? ») dans le cas de perplexité ou d’indifférence…).

Cela, selon les conventions suivantes :

« Tout à-fait d’accord » : aaa ;   « dans l’ensemble, d’accord » ; aa ;      assez d’accord :    a

« En total désaccord » :  ddd ;  « surtout en désaccord » :   dd ;   « plutôt en désaccord » :  d

« perplexe  ou désintéressé » :  ?

Et ensuite d’aller à la dernière ligne de l’écran

qui vous permettra d’ailleurs, si vous le souhaitez, de faire vos commentaires personnels…  

 MERCI !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

12 –  « Affaires Fillon » : classement des attitudes des Français…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article